Au coeur de la Grande Conspiration Internationale ( partie 1, suite ).

Blog multimédia 100% facile et gratuit

Welcome to the Racing Forum.

Charlie McCann of naijahive.gq with Friday’s best bets The ITV cameras are at Newmarket this afternoon for Day 2 of the Cambridgeshire meeting and the opening listed Rosemary Stakes for fillies and mare over the Rowley Mile is a tricky puzzle to solve. It is easiest and most effective to make moving your body a habit. The conclusions were reached after a thirty two (32) week long study and would be .

Posts navigation

PowerPi: Raspberry Pi Haussteuerung PowerPi ist ein Tool zur bequemen Steuerung von Funksteckdosen und GPIO's mit dem Raspberry Pi. Einmal auf dem Raspberry Pi installiert, kann über das Hausnetzwerk mit jedem Pc und Smartphone eine billige und effiziente Hausautomation betrieben werden.

Le passager du vol Delta affirme qu'elle fut amené dans un bâtiment sécurisé de l'aéroport. Un rapport explique que les passagers furent interviewés dans le quartier général de la FAA. La localisation précise des avions confirme que nous avons affaire à deux avions différents. L'un des avions se situait à l'extrémité ouest de la piste d'envol près du centre de la NASA, l'autre était situé à la sortie sud de la piste d'envol, à plusieurs miles l'un de l'autre.

La situation géographique suggère que les passagers au bout ouest de la piste furent amenés au centre de la NASA et ceux au bout sud de la piste furent amenés au quartier général de la FAA. Cependant quel qu'ait été le vol en question, il soulève une série d'interrogations et a des implications déplaisantes car aucun témoin ne s'est signalé pour confirmer cette histoire L'évacuation des passagers dans une installation évacuée de la NASA suggère qu'ils auraient disparus dans certain monde noir de projet secret lié à l'espace et pour ne plus être revu.

En effet, il apparait probable que des plans pour mettre en place une variété de simulations de situations de combat furent conçus pour être si distrayants qu'ils peuvent très bien avoir contribué aux succès des attaques. Également stupéfiante est la révélation que certains exercices impliquaient des scénarios dans lesquelles des terroristes faisaient voler des avions piratés pour les projeter contre des bâtiments.

Le scénario était qu'un jet privé, affecté d'une panne mécanique, se crashait dans l'une des quatre tours du quartier général du NRO à Chantilly, situé environ à quatre miles de l'aéroport Dulles de Washington. Aucun véritable avion n'était utilisé dans l'exercice mais les plans appelaient à évacuer la plupart des employés du NRO. Cet exercice décrit plus tard comme une bizarre coïncidence était issu du cerveau de l'officier de la CIA John Fulton, chef de la division de simulation stratégique.

L'exercice fut annulé quand le 1er avion frappa le World Trade Center moins d'une heure avant le début de l'exercice. Tout les employés, à l'exception de quelques personnels clés furent renvoyés à la maison pour la journée. Otis a lancé deux oiseaux vers New York. Langley essaye d'en envoyer deux dans les airs maintenant. Le Lieutenant Colonel Dawne Deskins, un officier d'alerte et du contrôle aérien fut aussi avisé par Boston concernant le possible détournement.

De telles images virtuelles peuvent rendre compte des rumeurs du jour évoquant jusqu'a huit avions détournés. Les exercices d'entrainement incluaient aussi "Northern Vigilance" qui envoyait des intercepteurs loin vers le Canada en réponse à un exercice russe dans l'arctique et le Pacifique Nord.

Ce qui selon lui nécessita un arrêt du Président Bush au niveau des bases aériennes d'Offut et Barksdale pour réaffirmer son contrôle et son autorité sur la force de frappe nucléaire US. L'exercice Tripod II était un exercice de guerre biologique que mentionna le Maire Rudolph Giulani et qui explique la veille du 11 septembre, l'arrivée à New-York d'une équipe de sauvetage et de recherche urbaine de la FEMA. Un exercice nommé Amalgam Virgo impliquait le détournement d'avions et le tir d'un missile de croisière.

Un exercice qui aurait été conçu judicieusement de manière à pouvoir être rendu réel le cas échéant. Le Global Guardian Computer Network exercice qui impliquait une cyberattaque contre STRATCOM, le centre de commande stratégique situé à la base d'Offut et qui sous entend donc une possibilité de lancement de missile nucléaire ce jour là.

Sans aucun doute cette longue liste d'exercices contredit fermement les affirmations des officiels tels que le Président Bush, la conseillère à la sécurité nationale Condoleezza Rice , le directeur du FBI Mueller et d'autres selon lesquelles les autorités n'avaient jamais envisagé la possibilité que les terroristes pourraient utiliser des avions comme armes.

Ceci fut confirmé par les révélations de l'Américan Free Press en pointant que l'US Army avait envisagé la chose dès ! Timothy McNiven, membre d'une unité d'élite de l'armée américaine révéla que son unité militaire conçu une simulation d'attaque terroriste sur le World Trade Center comme partie d'un exercice en Le projet placé sous la supervision du Congrès avait pour but d'identifier des failles de sécurité et d'alerter les législateurs sur les réformes requises.

McNiven dit que son groupe arriva au plan dans lequel des terroristes du moyen-orient détournerait des avions de ligne en utilisant des cutters en plastique pour contourner la sécurité avant d'abattre les Tours en projetant les avions contre elles. Il dit avoir déclaré à son officier supérieur que si jamais les Tours étaient détruites de la manière qu'ils avaient envisagés, il s'exprimerait en public.

Dans les années 90, selon Lawrence Wright écrivant pour le New Yorker, O'Neill devint l'élément du bureau le plus dédié à la traque d'Osama Ben Laden et de son réseau terroriste al-Qaeda. Mais O'Neill en vint à croire que ses supérieurs ne partageaient pas le même zèle contre le terrorisme que lui. Clarke dans une interview en Clarke était coordinateur du contreterrorisme pour la Maison Blanche. Bien que la colère d'O'Neill aille grandissante contre les plus hautes autorités et leur indulgence envers le terrorisme et sa personnalité chamailleuse, il accepta le poste d' agent spécial en charge de la division de la sécurité nationale à New York.

Là il créa un bureau spécial al-Qaeda et travailla obstinément pour localiser Osama Ben Laden. Vers l'été , O'Neill s'était vu refuser une promotion et commençait à se lasser d'affronter ses supérieurs sur la question du terrorisme. Ajoutant à sa désillusion fut son expérience concernant l'enquête sur l'attentat à la bombe du destroyer USS Cole. L'équipe du FBI croyait qu'il ne leur fut jamais accordé l'autorité dont ils avaient besoin pour mener une investigation ardu.

O'Neill revint à la maison avec le sentiment qu'il menait la bataille contre le terrorisme sans le support de son propre gouvernement note Wright. Quand il tenta de revenir au Yémen début on lui refusa l'entrée. Vers l'été , les évènements et la carrière d'O'Neill allaient se télescoper. Quelqu'un avait lâché de l'info sur le bureau d'un des contacts d'O'Neill à New-York et l'info sur le terrorisme arrivait à haut débit dans les agences gouvernementales. Mais O'Neill en avait assez, il quitta le bureau le 23 aout pour accepter un poste deux fois mieux payé en tant que chef de la sécurité du World Trade Center.

Quand la Tour Nord fut frappé, il ordonna l'évacuation mais resta derrière pour aider les autres dans la Tour. Il utilisa un téléphone cellulaire pour parler avec quelques amis et les rassurer. Il fut aperçu pour la dernière fois marchant vers le tunnel qui menait à la Tour Sud Wright accusa les efforts du bureau en matière de contreterrorisme d'être inefficace et de ne pas protéger le peuple américain. Wright avait d'excellentes références en tant qu'agent luttant contre le terrorisme. Son enquête permit de saisir les avoirs d'un certain Yassin Kadi de Chicago, un des principaux blanchisseurs d'argent lié à Ben Laden.

En mai , Wright tint une conférence de presse à Washington ou il accusa le bureau de grossière négligence dans l'investigation du terrorisme en Amérique malgré les ordres du directeur Mueller de rester chez lui et rester calme. En même temps, il déposa plainte contre le bureau l'accusant de violer ses droits conférés par le 1er Amendement en l'empêchant de parler contre le FBI.

Il accusa des officiels confirmés du bureau d'avoir intentionnellement et de manière répété contrecarrer ses propres efforts d'extirper des terroristes et qu'ils l'empêchèrent de déposer des ordres d'arrestations qui auraient pu stopper leur opérations. Dans la conférence de presse, Wright révéla qu'on lui avait donné des ordres écrits de ne pas révéler ce qu'il savait et qu'il était menacé d'une action disciplinaire pouvant aller jusqu'à des poursuites criminelles.

Les agents révélèrent qu'ils avaient connaissance d'une attaque terroriste qui allait frapper le Manhattan inférieur utilisant des avions comme bombes volantes et qu'ils voulaient empêcher cela. Ils cherchaient un conseil en matière juridique parce que leurs supérieurs du FBI les avaient retirés de l'affaire et les avaient menacés avec le National Security Act s'ils parlaient.

Schippers dit qu'il tenta en vain d'avertir John Ashcroft l'Attorney General. A nouveau j'ai employé des personnes qui étaient des amis personnels d'Ashcroft pour tenter de l'atteindre. L'un d'entre eux me rappela et dit "très bien, je lui ai parlé il vous rappellera demain matin" C'était à peu près un mois avant les attentats. Le lendemain matin, je reçois un appel, ce n'était pas de la part d'Ashcroft.

C'était de la part de quelqu'un au Département de la Justice Laissez moi regardez ça et je reviens vers vous. Au moment ou je vous parle 10 Octobre je n'ai plus jamais entendu parler de lui. Schippers fait écho aux accusations de l'agent du FBI Aldrich selon lesquelles les précautions de sécurité nationales furent déshabillées sous l'administration Clinton. Parlant de ses tentatives pour mettre en garde les autorités Schippers dit: Je n'ai pas été au FBI parce que je sais qu'il y avait un barrage là et je n'ai pas été au Département de la Justice jusqu'à ce que Ashcroft y soit parce que je sais qu'il y a aussi des barrages par là.

Ce sont les mêmes personnes qui ont placé des barrages devant les attaques contre les terroristes sous Clinton, ils sont toujours là. Ils constituent une sorte de douve entre les gens qui ont l'information et ceux qui ont besoin d'entendre cette information Sibel Edmonds, une américaine d'origine turque explique dans une interview radio en Et j'avais une habilitation top secret. Elle venait du contre-espionnage, de certaines enquêtes criminelles et d'affaires qui avaient à voir avec le blanchiment d'argent.

Durant mon travail, j'en vins à rencontrer certains problèmes significatifs que je commença à reporter en décembre au management de niveau moyen du FBI. Basiquement ils me dirent de laisser cela tranquille parce s'ils avaient à s'impliquer dans ses problèmes cela finirait par être un sac de noeuds. Après que je ne vis aucune réponse du management de niveau médian, je portais l'affaire aux plus hauts niveaux jusqu'à l'assistant directeur Dale Watson et au directeur Mueller. Et à nouveau il me fut demandé de ne pas pousser plus loin et de laisser faire.

Et si je ne faisais pas qu'ils allaient user de représailles contre moi. A ce point qui doit être vers fevrier , ils sont venus et confisquèrent mon ordinateur parce qu'ils suspectaient que je communique avec certains membres du Senat et sorte cette affaire en dehors du bureau.

A cette époque, ce n'était pas le cas. Ils ne trouvèrent rien du tout sur l'ordinateur et ils le confisquèrent. Deux décisions du tribunal la rendant au silence lui interdisent de témoigner au tribunal ou de mentionner les noms de personnes impliquées. Après son licenciement, Edmonds porta l'affaire devant le Comité judiciaire du Sénat qui requis une enquête du bureau de l'inspecteur général au département de la Justice.

Aujourd'hui les résultats de cette enquête n'ont pas été rendus public invoquant des raisons de sécurité national. En juillet , le juge Walton classa sans suite sa plainte. Le juge Walton est arrivé à cette décision sans m'autoriser moi et mon avocat le moindre procès: Il prit cette décision après avoir autorisé les avocats du gouvernement à lui présenter leur dossier, de manière privée. Nous n'avons pas été autorisé à ces sessions confortables. Est ce là le système américain en lequel nous croyons?

Est ce là le processus convenable que nous lisons dans nos cours élémentaires de droits civiques? Est ce là la branche judiciaire de notre gouvernement qui est supposée séparée des deux autres branches dans le but de protéger les droits et libertés du peuple?

Et certains problèmes, oui ils étaient du à un certain niveau d'incompétence. Mais il y a certains autres problèmes- vous savez ils parlent toujours de ce "mur" et de pas avoir communiqué.

Permettez moi d'être un autre avis parce qu'il y a certains exemples ou le Département d 'Etat a demandé au Bureau de ne pas poursuivre certaines investigations ou certaines personnes ou certaines cibles en citant simplement des relations diplomatiques. Et ce qui se passe est qu'au lieu de cibler ces personnes qui sont directement liées aux activités terroristes, ils les laissent partir libre.

J'ai vu plusieurs cibles du plus haut niveau pour ces investigations terroristes qui furent autorisées à quitter le pays. Je ne parle pas de semaines, je parle de mois après le 11 septembre Et c'est quelque chose qu'ils ne vont pas laisser sortir. Gallop se préparait a aller chercher son bébé à la crèche quand une explosion secoua le bâtiment.

J'ai rampé tout autour jusqu'a ce que je trouve sa poussette. Elle était toute recroquevillée en une boule et j'eus alors vraiment très peur. Mais ensuite j'ai entendu sa voix et parvins à le localiser. Nous avons rampé vers une sortie à travers un trou dans le côté du bâtiment. A l'extérieur, ils traitaient les survivants sur la pelouse herbeuse. Mais toutes les ambulances étaient parti alors un homme qui était près de la scène s'est levé et nous a mis dans sa voiture personnelle et nous a conduit à l'hôpital.

Les images sont imprimés dans mon cerveau" Gallop dit que pendant elle était à l'hôpital, des hommes en costume la visitèrent à plusieurs reprises. Mais je sais qu'ils n'étaient pas des reporters parce que j'ai appris que le Pentagone à dit aux journalistes de ne pas couvrir les histoires des survivants ou ils ne recevraient plus la moindre affaire" "les hommes qui visitèrent dirent tous qu'ils ne pouvaient pas me dire quoi raconter mais qu'ils voulaient juste faire des suggestions.

Mais ensuite ils me dirent quoi faire qui était de prendre l'argent du fonds de compensation des victimes et de la fermer.

Ils insistèrent aussi sur le fait qu'un avion frappa le bâtiment. Cela ils le répétaient encore et encore. Mais j'étais là et je n'ai jamais vu d'avion ni même de débris d'avion. Je suppose que l'histoire d'avion est là pour laver le cerveau des gens " Comme noté précédemment la frappe contre le Pentagone survint entre 9h32 et 9h Témoignant au membre de la commission et ancien parlementaire Lee Hamilton, Minéta indique qu'il était avec le vice-Président Cheney dans le centre des opérations d'urgence de la Maison Blanche vers 9h Minéta relate comment un jeune homme entra à plusieurs reprises dans la pièce informant Cheney que l'avion-le vol approchant Washington se trouvait à 50, 30, 20 et finalement 10 miles de distance auquel point il demanda à Cheney "Est ce que les ordres tiennent?

Mais il est bien plus probable que l'ordre ait été un ordre de restez au repos et ne pas abattre l'avion. Comme nous allons le voir la tenue ce jour là de nombreux exercices avait effeuillé la couverture de chasseurs pour défendre le Pentagone. Tout ordre d'abattre ou de laisser passer l'avion aurait été dirigé vers la batterie de défense anti-missile.

Puisque des ordres d'abattre un avion étaient la procédure normale pour une telle situation, la nature extraordinaire des ordres de Cheney que venait vérifier l'assistant à plusieurs reprises indiquent qu'ils devaient être un ordre de rester passif Nombreux sont ceux qui se sont interrogés sur les gens témoignant avoir entendu des explosions dans les bâtiments du World Trade Center.

Un tel témoin est John O'Neill, le chef de la sécurité au WTC qui affirma peu avant de devenir lui-même victime qu'il aida à sortir des décombres des survivants au 27eme étage avant l'effondrement du bâtiment. Puisque l'avion s'est crashé au 80eme étage qu'est ce qui endommagea gravement le 27eme étage?

Bien que le passeport de satam al-Suqami ait été retrouvé près des décombres du WTC, les boites noires des deux vols ont été annoncés abimés au delà de toute reconnaissance possible.

Et ce bien qu'elles soient conçu pour supporter les crashes. Deux pompiers de New York, Nicholas DeMasi et Mike Bellone publièrent un livre dans lequel ils contredisent la déclaration officielle selon laquelle aucune boite noire n'aurait été trouvée au WTC.

La note de page 76 du rapport de la commission d'enquête affirme: Bellone dit que les agents fédéraux étaient inflexible sur le fait de ne pas parler de leur trouvaille. Concernant le vol 93, le FBI ne rendit pas public les données de l'enregistreur de vol jusqu'en avril ou il autorisa seulement des extraits édités aux membres des familles de victimes qui furent sommées de ne pas discuter ce qu'elles avaient entendus.

Ils furent présentés à nouveau durant le procès de Zacharias Moussaoui à huit clos en avril Le Los Angeles Times rapporta le samedi après le 11 septembre que deux des pirates de l'air étaient des pilotes de combat saoudiens ayant reçu de l'entraînement aux USA dans le cadre d'un programme d'échange à la base aérienne de Lackland au Texas et celle de Maxwell en Alabama.

Cette histoire fut reprise et approfondie le jour suivant par Newsweek, le Washington Post et le Miami Herald qui rapporta qu'au moins 7 des pirates de l'air reçurent de l'entrainement dans des installations militaires US sécurisées.

Encore plus problématique, un Mohamed Atta avait apparemment assisté à l'école d'officiers internationale à la base de Maxwell, un fait qui appelait une réponse rapide, tandis que les médias rappelaient à quiconque que Mohamed est courant dans la culture islamique et qu'Atta lui-même est un nom de famille très répandu. Le problème cependant si le Mohamed Atta de la base aérienne de Maxwell et celui d'Huffman aviation sont la même personne est que les instructeurs de vol sont presque unanimes pour le décrire lui et ses compagnons comme un élève médiocre et un mauvais pilote tandis que l'évaluation par des professionnels de la performance des pilotes du 11 septembre est de très haut calibre.

La supposé implication d'Atta nous met nez à nez avec une ressemblance avec l'assassinat du Président Kennedy. Nous avons déja rencontré des éléments suggérant qu'il y avait plus d'un Mohamed Atta. Pour préciser les faits, l'attentat à la bombe en Israël fut celui d'un bus en mené par un homme du même nom mais agé de 33ans à l'époque, l'amenant dans la cinquantaine en et donc bien plus agé que le Mohamed Atta de Huffman Aviation.

Il y avait ainsi deux Mohammed Atta, les deux associés au terrorisme et même si le poseur de bombe en Israël avait le même nom mais était une autre personne comme Hopsicker le fait remarquer le nom "Mohamed Atta" aurait du être placé sur une liste de surveillance. Ce qui soulève la question de savoir comment le Atta du 11 septembre entra si facilement aux USA.

Deux et peut être trois Atta comme 2 et peut être trois Lee Harvey Oswald le mode opératoire est suspicieusement familier. L'une des petites amies d'Atta en Floride se rappelle un évènement quand il faisait la fête avec certains amis dans un club de Sarasota en Floride dont deux personnes se nommant Juergen et Wolfgang.

Atta avait une coterie d'amis allemands qui apparaissent avoir été plus ou moins une présence constante durant son séjour en Floride. Atta avait apparemment aussi des associés proches suisses et français en Floride. Cependant la plus significative et la plus troublante association de Mohamed Atta n'est pas avec des personnes mais avec une fondation: Sur au moins 4 des 7 années qu'Atta passa à Hambourg, il fit parti d'un programme d'échange international entre les gouvernements US et allemand dirigé par une organisation privée méconnue ayant des liens étroits avec de puissantes figures politiques des USA comme David Rockefeller et Henry Kissinger.

Avant de devenir le chef d'une opération terroriste, Atta bénéficia du patronage d'une initiative gouvernementale à savoir le Congress-Bundestag program dirigé par le Département d'état US et le ministère allemand de la coopération économique et du développement.

C'est quand on creuse plus profond dans les associations de ce programme que l'on trouve une connexion plus obscure encore: Duisberg fut un industriel et chimiste allemand dirigeant la compagnie Bayer en Un cartel qui était presque synonyme avec la machine de guerre nazi. Daniel Hopsicker note que chaque jour, alors qu'Atta et ses compagnons quittaient leur appartement et prenaient leur voiture pour se rendre à l'école de vol Huffman Aviation ils avaient à passer devant un vieux bimoteur DC-3, une légende de l'aviation ayant été en service depuis la 2eme guerre mondiale.

Ce bimoteur en particulier appartint à une époque à Frank Moss, un trafiquant de drogue des années 80 lié au scandale Iran-Contra. Le trafiquant de drogue de l'ère Iran-Contra, Dietrich Reinhardt était lié au célèbre trafiquant et pilote Barry Seal, relié à la contrebande mené à l'aéroport Mena dans l'Arkansas, un scandale important au point de toucher les administrations de Bush père et de Clinton.

L'une des compagnies de Reinhardt était basé à Venice, Floride et faisait des affaires avec vous l'avez deviné l'école d'aviation Huffman appartenant à Rudi Dekkers De manière incroyable, plus de trois plus d'argent fut allouée pour la seconde investiture de George W. Bush qu'il n'en fut pour la commission d'enquête sur les attaques du 11 septembre.

Dès le début, le Président Bush fit clairement savoir qu'il ne souhaitait pas d'enquête indépendante sur les évènements. En fait, l'administration Bush résista dans un premier temps à la tenue en d'une enquête sur le monde du renseignement et son rapport avec les attentats, le Joint Intelligence Congressional Inquiry.

Avec une incroyable ironie, le 1er choix du Président Bush pour diriger la commission se porta sur Henry Kissinger, un membre prééminent de sociétés secrètes et peut être le principal responsable de la politique étrangère des USA ces 30 dernières années.

C'est cette politique dé néocolonialisme finement déguisé et de pillage des nations, une politique profondément erronée, qui eut pour résultat une antipathie dans le monde entier à l'égard des USA. Christopher Hitchens, un contributeur régulier de Vanity Fair et auteur de plusieurs livres présente une somme de documentation montrant que Kissinger fut le protagoniste principal responsable de crimes de guerres incluant des atrocités dans la guerre du Vietnam et du Cambodge, des assassinats planifiés au Santiago et à Washington et même de génocide dans l'est du Timor.

De solides preuves lient Kissinger au coup d'état chilien du 11 septembre 73 sponsorisé par la CIA pour renverser Allende et qui résulta en la mort de milliers de ses supporters et l'imposition d'un régime dictatorial pour deux décennies. A la suite de protestations du public quand à ce choix, Kissinger se retira rapidement. Bush continua de regarder vers les sociétés secrètes pour des recrutements, se portant finalement vers l'ancien gouverneur du New Jersey, Thomas H. Kean et l'ancien représentant de l'Indiana Lee Hamilton pour diriger la Commission.

McCloy de la célèbre Commission Warren l'étaient. Alors que des centaines de personnes dans le monde étaient retenues par les autorités nationales et que le public se voyait interdit de prendre l'avion, saoudiens incluant deux douzaines de membres de la famille Ben Laden purent décoller vers Washington puis vers Boston,de là ils quittèrent le pays quand les vols vers l'étrangers furent à nouveau autorisés.

Cette curieuse opération fut réalisée quand bien même Osama Ben Laden était déjà pointé du doigt comme l'auteur incontesté des attentats. Initialement rejeté comme étant une rumeur internet ou une légende urbaine, le vol de la famille Ben Laden fut confirmé en octobre par le chef du contreterrorisme Richard A. Clarke qui venait de démissionner l'année précédente. Clarke dit qu'il ne se souvient pas qui avait requis une autorisation pour le vol mais pensait que c'était soit le FBI soit le Département d'Etat.

Aucun des saoudiens ne fut sérieusement interrogé par qui que ce soit. Personne n'a jusqu'ici identifié les autorités derrière cette incroyable évacuation bien qu'il est clair que cette autorité doit avoir contrôle à la fois sur la FAA Federal Aviation Administration et le FBI.

Le public pourrait savoir davantage de ce qui s'est réellement passé au WTC si le département de police de New York et le département des pompiers avaient été autorisés à faire leur travail.

Mais comme dans l'assassinat de JFK leur travail leur fut retiré par des officiers fédéraux. La FEMA sembla déterminé à expédier au loin les preuves avant même qu'une investigation impartiale ait pu être faite. Une destruction si prématuré des preuves qui fut remise en question par Bill Manning, le rédacteur en chef de Fire Engineering dans son numéro de janvier Des preuves cruciales qui pourraient répondre aux nombreuses questions sur les performances sous incendie et sur la conception des buildings de grande taille sont sur un bateau vers la Chine pour peut être ne plus jamais être revu en Amérique jusqu'à ce que vous achetiez une nouvelle voiture" Contestant la théorie que les tours jumelles s'effondrèrent sous la conséquence du crash des avions et de l'incendie Manning ajoute "Fire Engineering a de bonnes raisons de croire que l'enquête officielle dirigé par la Société Américaine des Ingénieurs civils, l'ASCE et avec la bénédiction de la FEMA est une farce à moitié cuite qui pourrait d'ores et déja avoir été réquisitionné par des forces politiques dont l'intérêt premier est bien éloigné de la révélation complète " la destruction et le retrait des preuves doit cesser immédiatement" l'équipe de 26 ingénieurs de l'ASCE qui formèrent l'étude de l'effondrement du WTC remit un rapport de pages en mai Gene Corley déclara à ce moment devant le congrès qu'il y avait encore de nombreuses questions non résolues par son étude.

Corley dit que son équipe n'a pas eu assez de données pour créer un modèle informatique des dommages internes causé par l'avion, ni pour en faire un sur l'étendue du feu. L'équipe n'eut jamais accès aux appels d'urgence au ce qui aurait aidé pour déterminer ce qui advint dans les minutes précédant l'effondrement et ils confirmèrent que la plupart de l'acier structurel fut retiré du site, découpé et vendu à la ferraille avant qu'il ne puisse l'examiner.

L'équipe ne put même pas obtenir un ensemble des plans complet des bâtiments avant le début La nature précipitée et superficielle de l'enquête de la FEMA était évidente dans la conclusion du rapport: Le jour suivant les attaques, le directeur du FBI Robert Mueller annonça un travail de police étonnamment rapide: Nous ne laisserons aucune pierre non retournée pour trouver ceux responsables de ces tragédies" Pourtant en même temps Mueller reconnait que la liste des passagers peut ne pas contenir leur vrai noms.

Le pilote saoudien Waleed al-Shehri fut identifié par le département de la justice comme l'un des hommes qui crashèrent le vol 11 dans le WTC.

Mais quelques jours plus tard al-Shehri contacta les autorités à Casablanca au Maroc pour proclamer qu'il était bien vivant et ne joua aucun rôle dans les attaques. Il dit qu'il s'entraina au pilotage aux USA mais quitta le pays en septembre pour devenir pilote avec Saudi Arabian Airlines. Un autre homme identifié comme l'un des pirates du vol 11, Abdulaziz al-Omari s'est aussi avéré être vivant et au moyen-orient racontant à BBC News qu'il avait perdu son passeport tandis qu'il visitait Denver au Colorado.

En fait deux s'avérèrent en vie puisque qu'un autre Abdulaziz al-Omari fit surface en Arabie saoudite et dit aux journalistes: Ils ont donné mon nom et ma date de naissance mais je ne suis pas un terroriste de suicide à la bombe. Je n'ai aucun idée de comment vole un avion. Je n'ai rien à voir avec tout ça" Encore un autre homme identifié comme un des pirates présents sur le vol 93 Saeed al-Ghamdi fut reporté vivant, bien portant et travaillant en tant que pilote en Arabie Saoudite: Le ministre des affaires étrangères d'Arabie Saoudite Prince Saud al-Faisal annonça à l'issue d'une rencontre avec le président Bush le 20 septembre: Puisque le ministre des affaires étrangères Saoudien affirme que cinq des présumés pirates n'étaient pas à bord des avions et étaient en fait vivant et qu'un sixième homme sur la liste est reporté être vivant et bien portant en Tunisie, pourquoi tous ces noms sont ils toujours sur la liste du FBI?

En fait, ce rapport va exposer avec force détails les activités sinistres de ces hommes tout au long de ces pages apparemment inconscient que nombres de médias comme la BBC ou l'Associated Press ont infirmé la présence de ces hommes à bord depuis longtemps.

Très vite après les attaques, la nouvelle ahurissante que nombre des pirates s'entrainaient au pilotage dans des écoles d'aviation US fit les gros titres. En septembre , devant un comité du congrès, Kristin Breitweiser dont le mari fait parti des victimes au WTC, posa une question pertinente. Certains des pirates étaient ils déjà sous surveillance?

Les noms publiés, dont aucun avec une consonance arabe, ne coïncident pas avec le nombre total de personnes à bord. Pour ajouter au mystère, un psychiatre et ancien officier de la Navy, le Dr Thomas Olmsted remplit une demande de déclassification de documents avec le Freedom of Information Act concernant l'institut de Pathologie des forces Armées qui était chargé d'identifier les victimes du crash 77 au Pentagone.

La réponse arriva alors que la guerre en Irak était déja engagée: Aucun arabe ne repose sur la dalle de la morgue. Cependant des personnes non présente sur la liste d'American Airlines apparaissent en plus Olmsted n'a pas vu d'explication pour ses extras. Nombre de questions entourent aussi le présumé pilote du vol 77, Hani Hanjour.

A l'aéroport Freeway à Bowie, près de Washington, l'instructeur de vol Sheri Baxter reconnu instantanément le nom d'Hanjour quand le FBI publia une liste de 19 suspects des 4 détournements de vol. Hanjour était venu un mois plus tôt pour louer un petit avion.

Cependant quand Baxter et son collègue Ben Conner prirent Hanjour pour trois runs de test en Août, ils le trouvèrent en difficulté pour contrôler et faire atterrir le monomoteur Cessna Le chef instructeur Marcel Bernard refusa de lui louer un avion à moins qu'il ne prenne davantage de leçons. Pourtant Hanjour à qui on refusait la location d'un Cessna , selon la version officielle, pilota un énorme Boeing dans une spirale plongeante de pieds en deux minutes, redressa l'avion à une altitude de trois étages et le crasha dans l'aile ouest du Pentagone.

CNN rapporta le 16 septembre qu'un passeport fut trouvé il y a quelques jours à quelques blocks du World Trade Center qui selon les autorités appartenait a l'un des pirates. On rapporta amplement que le passeport était celui de Mohamed Atta quand en fait il s'agissait de Satam al Suqami supposé être le pilote du vol 11, sensé s'être consumer à l'intérieur de la Tour nord après l'avoir frappé.

Tout le béton du bâtiment fut réduit en très fine poussière. Alors comment est ce qu'un passeport en papier peut il être trouvé intact dans les décombres du WTC? Des questions surviennent également concernant le comportement des pirates la veille des attaques.

Selon le Boston Globe, quatre des pirates contactèrent plusieurs services d'escort pour savoir combien cela coûterait pour acquérir des prostituées pour la nuit.

D'autres sources d'information affirment que parmi les autres suspects certains passèrent du temps dans des bars et des clubs de striptease. Les médias ont rapidement propagé des scènes émouvantes comme celle de la passagère Barbara Olson, relativement célèbre aux USA, qui aurait passé un appel de son téléphone portable pour crier sa détresse et son impuissance pendant ses derniers moments.

Or un bulletin d'informations de juillet détaillait les efforts conjoints de la firme Qualcomm et d'American Airlines pour développer une méthode permettant aux passagers de passer un appel de leur téléphone cellulaire en milieu de vol. Les téléphones portables furent longtemps interdit d'usage en vol en tant que précaution contre les interférences avec les systèmes de vol et navigation.

Une nouvelle technologie fut annoncé cette même année utilisant une "cellule pico" et un système satellite pour permettre aux passagers de passer un appel téléphonique en vol. Avant ce nouveau système, il était presque impossible de passer un appel en vol. Les connexions étaient impossible au dessus de pieds et à plus de miles par heure note Alan Cabal du New York Press. Le chercheur Jay Kolar fait remarquer que la supposée vidéo des pirates prise par les caméras de sécurité à l'aéroport de Dulles sensé les montrer embarquer dans leur avion est on ne peut plus problématique, manquant de toutes les caractéristiques standards des vidéos de sécurité en circuit fermé telles que le numéro de la caméra qui permette d'identifier l'endroit, la date de l'enregistrement et l'horloge digitale.

Il faut ajouter que la caméra est apparemment bousculée et manipulée par des humains. Et il y a de plus des preuves de coupures et collages donc d'une vidéo largement éditée. Autre fait gênant, la vidéo ne montre même pas Hani Hanjour, le supposé pilote du vol 77 cela est hautement significatif pour le poids entier de l'histoire officielle puisque qu'il n'y a même pas de vidéo de sécurité de l'aéroport pour les autres vols.

Il n'existe donc pas de preuve que le moindre pirate ait embarqué à bord des avions. Certes il y a bien une vidéo de Mohamed Atta et Abdul Azis al-Omari capturé à l'aéroport de Portland mais il s'agit d'un vol de liaison pour le vol 11 et non du vol 11 lui-même. Pour prendre ce vol de liaison, Atta emmena avec lui ses bagages qu'il oublia de manière bien pratique pour les enquêteurs avant d'embarquer dans le vol Des bagages qui comprenaient entre autres des manuels d'instruction pour le simulateur de vol Boeing, une cassette d'instruction religieuse islamique, une instruction écrite pour les autres pirates pour leur préparation mentale avant de rencontrer Allah, son passeport et son permis de conduire et son testament.

Le FBI retrouva également des notes manuscrites de suicide dans les débris du vol 93 et dans une voiture de location abandonnée par Nawaf al-Hazmi à l'aéroport de Dulles. Ces dernières volontés laissés par les suspects soulèvent le problème de la théologie étrange de ses "fondamentalistes islamiques" Premièrement, le suicide est formellement interdit dans l'islam.

Ensuite, ces notes commencent par "au nom de Dieu" ce qui est classique dans tout document musulman mais se poursuit ensuite ainsi: En ce qui concerne les autorités de la défense aérienne pourquoi semble t'il y avoir une réponse systématiquement défectueuse?

Les vol 11 et étaient reconnus comme étant détournés dès 8h15 pourtant le NORAD n'en fut pas informé pendant près de vingt minutes, quinze minutes supplémentaires seront requises pour ordonner le décollage de 2 chasseurs F de la base d'Otis ce qui eut pour résultat un retard de plus de trente minutes. Même ainsi, nous savons que les F avaient assez de temps pour atteindre le World Trade Center et intercepter le vol avant qu'il ne frappe la seconde Tour. Mais de simples calculs effectués a l'aide des chiffres du NORAD montrent que les chasseurs volaient bien en deçà de leur vitesse maxi.

A propos de Washington, les militaires US avaient près d'une heure et demi devant eux pour protéger la ville dès lors qu'on apprit le détournement des quatre avions. Pourtant aucun intercepteur ne fut lancé de la proche base d'Andrews ou deux escadrilles d'avions de combat sont spécifiquement assignés pour protéger le Pentagone et la Maison Blanche.

Au lieu de cela, on envoya des F à partir de la base plus distante de Langley et qui pour quelque raison volèrent au quart de leur vitesse maxi comme cela se passa aussi pour les F envoyé plus tôt vers New-York.

Curieusement, aucune des défenses anti-aériennes du Pentagone ou de la région de Washington ne furent activés. Ces installations sont prêtes à ouvrir le feu automatiquement si le moindre avion qui n'envoie pas un signal "amical" par son transpondeur approche du Pentagone. Le mystère majeur en regard avec le crash du Pentagone est centré sur ce qu'il advint du vol 77 d'American Airlines. D'après les sources officielles, l'avion entier fut consumé à l'intérieur des murs du Pentagone.

Mais cette version fut mise en question quand le FBI annonça qu'il était capable d'identifier les passagers par leur empreintes digitales. Les feux ont été assez chaud pour incinérer les parties métalliques de l'avion mais pas assez pour détruire les tissus humains? A ce jour, personne n'a produit la moindre photo du fuselage du , des moteurs, des sièges, des bagages ou d'autres débris reconnaissables.

Même la photo familière du petit morceau de fuselage blanc et rouge sur la pelouse du Pentagone a été remis en question parce qu'il n'apparait pas dans les toutes 1eres photos de l'endroit.

Cette petite pièce de métal rouge, blanche et argent largement distribuée par les grands média n'a jamais été identifiée comme venant d'un Boeing De nombreux chercheurs croient que cette preuve a été planté là ultérieurement. D'autres questions se posent. Cela se passait à une époque quand de nombreuses compagnies aériennes tentaient d'économiser de l'argent avec le surbooking et l'annulation de vols qui n'étaient pas plein.

Pour de nombreuses personnes avisées, il est troublant qu'aucun individu au sein du gouvernement fédéral ou de l'armée n'ait été limogé ou réprimandé pour les nombreux disfonctionnements observés ce jour là. En effet, plusieurs responsables furent en fait promus.

A l'exception du chef du contre terrorisme du Conseil de Sécurité National, Richard Clarke personne au sein du gouvernement n'a senti le besoin de s'excuser envers le peuple américain pour les manquements de la sécurité ce jour là.

Au matin du 11 septembre pour les Etats-Uniens. Deux avions de ligne percutent les deux Tours du World Trade Center. Un peu plus tard, le Pentagone est frappé par un supposé avion de ligne. Les deux Tours vont rapidement s'effondrer de manière spectaculaire. Puis, un avion de ligne s'écrase dans la plaine en Pennsylvanie. Dans l'après midi de ce 11 septembre, la Tour 7 du World Trade Center s'effondre à son tour, sans raison apparente.

Regardons plus en détail la séquence des évènements et leur chronologie: A 8h46, un Boeing , le vol 11 d'American Airlines percute la Tour Nord du World Trade Center, les contrôleurs aériens savaient depuis 30mn qu'il était détourné.

Il était parti de l'aéroport international Logan de la ville de Boston pour aller à Los Angeles. L'administration de l'aviation fédérale, la FAA, est informé que 4 avions sont détournés.

A 9h00, les agents secrets à Washington reçoivent le message suivant: Quiconque était derrière les attaques avait accès au plus haut niveau des codes de sécurité. A 9h10, arrivent dans le ciel New Yorkais deux avions de chasse F, depuis une demi heure, le NORAD était informé que deux avions de ligne étaient détournés. Ils avaient décollé de la base d'Otis à Falmouth dans le Massachusetts.

A ce moment, le Président Bush assiste à une séance photo à l'école élémentaire Booker de Sarasota en Floride. Le secrétaire à la défense Rumsfeld prend part à une téléconférence d'urgence tenu à la Maison Blanche avec les plus hauts responsables.

A 9h30, deux F décollent de la base de Langley à Hampton en Virginie pour se diriger vers Washington et tenter d'intercepter le vol A9h32 officiellement 9h37 , un objet volant se crash dans l'aile ouest du Pentagone.

Peu avant 10h, des officiels clés de la Maison Blanche et du Capitol sont évacués et placés dans des endroits sécurisés mais non divulgués. La FAA émet un ordre de se poser à tous les avions sur le territoire. Les contrôleurs du trafic accomplissent cet ordre sans problème et avec célérité. Le Président Bush ordonne aux militaires d'abattre tout avion piraté restant dans les airs. L'avion du Président décolle de Sarasota mais sans être escorté par des avions de combat. Une vingtaine de minutes plus tard, la Tour Nord s'effondre dont les étages supérieurs brulaient depuis une heure et demi.

A midi, les Nations Unies mais aussi Wall Street, plusieurs grattes ciels et certaines attractions touristiques comme le Monde de Walt Disney ferment.

A 13h04, le Président Bush s'exprime de la base aérienne de Barksdale en Louisiane: Un fait généralement méconnu du grand public. Une heure et demi après des équipes de sauvetages commencent à se déployer sur les lieux à la recherche de survivants et retirant les débris. Les bâtiments numéro 1 et 2 sont la tour Nord et la Tour Sud presque alignés sur l'axe nord-sud. Le bâtiment 3 est un building beaucoup moins haut le tiers de la taille des Tours situé à l'ouest de la Tour Sud.

A l'est de la Tour Sud se trouve, le bâtiment 4, également de taille très inférieure à la Tour Sud. Un peu au nord des deux tours se trouvent les bâtiments 6 et 5, deux structures bien moins hautes que les tours.

Encore un peu plus au nord se situe la tour 7, un building d'une taille environ la moitié des tours 47 étages contre Peu après l'impact sur la tour nord et donc bien avant la destruction des deux tours, des images en direct de la chaine CNN font apparaître un panache de fumée se dégageant du bâtiment 6 donc un building n'ayant pas été frappé par quoi que ce soit. Le chercheur Eric Hufschmid présente plusieurs photo du bâtiment 6, montrant des trous béant dans le plafond du Bâtiment 6.

Qu'est ce qui a bien pu endommagé ainsi le bâtiment? Certains évoquent la détonation prématurée de charges explosives. Le bâtiment 5 serait aussi endommagé. Hufschmid fait aussi remarquer que le sommet de la Tour sud au moment de l'effondrement s'incline et se tord.

Il pose la question de ou est passé ce sommet? La physicienne Judy Wood fait remarquer que le tas de décombres subsistant des Tours après leur effondrement est ridiculement petit, ce tas devrait être beaucoup plus important en regard de la masse contenue dans les deux Tours. Quelque chose a littéralement désintégré les Tours jumelles. Dans plusieurs des rues menant au WTC, il y a aussi des séries de voitures calcinées. Qu'est ce qui a pu causer cela? Elle fait aussi remarquer qu'un cyclone dans l'Atlantique a complètement dévié de sa trajectoire ce 11 septembre.

Raymonde Moi pas ce bas Niveau bûcheron je suis un Traqueurs pas un élément de Cirque Une trêve négociée par les Etats-Unis et la Russie a pris fin lundi et les efforts diplomatiques pour tenter de la rétablir ont échoué. Le dernier cessez-le-feu, initié par Washington et Moscou, qui soutiennent des camps opposés dans ce conflit complexe, avait volé en éclats une semaine après son entrée en vigueur, le 12 septembre.

Alep est un enjeu majeur du conflit syrien, qui a fait plus de morts depuis et a engendré la pire crise humanitaire depuis la seconde guerre mondiale. Le régime de Bachar al-Assad en contrôle la partie ouest et assiège la partie est, tenue par les insurgés. Selon deux responsables de la police, des hommes armés ont tiré sur un checkpoint dans la partie ouest de cette ville, tuant quatre personnes, et ont poursuivi leur périple meurtrier vers le nord en faisant exploser un véhicule bourré d'explosifs à un autre checkpoint, tuant huit autres personnes.

Ces attaques ont fait au moins 23 blessés, selon ces mêmes sources. L'EI, qui a perpétré à de nombreuses reprises des attentats sur le même mode opératoire en Irak, a revendiqué dans un communiqué ces attaques et affirmé qu'elles avaient été perpétrées trois Irakiens et un Tadjik.

Le groupe jihadiste a indiqué qu'il visait la police irakienne et les groupes paramilitaires chiites de la mobilisation populaire Hachd al-Chaabi.

Tikrit, ville majoritairement sunnite située à kilomètres au nord de Bagdad, avait été prise par l'EI en juin Elle a été reprise en mars par les forces progouvernementales irakiennes au cours de leur campagne pour regagner les territoires conquis par les jihadistes. Les forces armées irakiennes ont regagné du terrain sur l'EI ces derniers mois, reprenant entre autres Ramadi et Fallouja, à l'ouest de Bagdad. Elles visent actuellement Mossoul nord , deuxième ville d'Irak toujours aux mains de l'EI.

Les spécialistes de l'Irak et des mouvements jihadistes estiment que l'EI pourrait multiplier ce genre d'attentats urbains pour compenser la perte de territoires conquis.

Selon une source des services de sécurité, l'assassin est un habitant d'Amman de 49 ans. Il a tiré trois balles sur Hattar au moment où ce dernier montait l'escalier du tribunal à Abdali centre d'Amman , où il devait comparaître devant les juges.

Touché à la tête, Hattar, 56 ans, est décédé à son arrivée à l'hôpital, selon la même source. Selon des témoins, l'assassin présumé, un homme barbu, portait une thobe tunique traditionnelle de couleur grise. Il a tiré sur la victime avant de se rendre aux policiers présents devant le tribunal.

Le chroniqueur chrétien avait été arrêté le 13 août après avoir partagé sur son compte Facebook une caricature montrant un jihadiste barbu sur un lit au paradis entouré de deux femmes s'adressant à Dieu comme un simple serviteur.

Il lui demandait d'apporter un verre de vin, des noix de cajou et l'ordonnant d'emmener quelqu'un pour nettoyer la chambre, avant de lui faire remarquer qu'il devait frapper à la porte avant d'entrer. La caricature avait pour titre: Hattar a été accusé par les autorités d'"incitation aux dissensions confessionnelles" et d'"insulte" à l'égard de l'islam qui interdit toute représentation de Dieu.

Hattar, un opposant de gauche connu aussi pour son soutien au régime syrien de Bachar al-Assad, avait été libéré début septembre sous caution et le procureur général jordanien avait imposé un black-out sur cette affaire. Après avoir provoqué un tollé sur les réseaux sociaux, l'écrivain avait supprimé la caricature, dont il n'est pas l'auteur, de son compte. Hattar avait expliqué sur sa page Facebook que la caricature se moquait des "terroristes et de la manière dont ils imaginent Dieu et le paradis, et qu'elle ne porte en aucun cas atteinte à Dieu".

Selon un proche de la victime, la famille compte refuser la dépouille de Nahed Hattar, exigeant au préalable que la lumière soit faite sur son assassinat. Le gouvernement jordanien a dénoncé un "crime odieux" promettant de poursuivre et juger l'assassin.

Les Frères musulmans, la première force d'opposition en Jordanie, et Dar al-Ifta, la plus haute autorité religieuse du pays, ont condamné l'assassinat de Hattar. Son assassinat est intervenu quelques jours après la tenue dans le royaume d'élections législatives, marquées par le retour au Parlement des Frères musulmans.

Le royaume qui craint depuis plusieurs années une contagion de la menace jihadiste sur son territoire, a été le théâtre cet été de deux attentats, l'un contre les services de renseignement 5 morts et l'autre, revendiqué par l'EI, contre les gardes-frontières 7 morts. Victime d'une attaque cérébrale en et malade depuis plusieurs années, il est mort à l'hôpital, a-t-on appris dans l'entourage du grand rabbin de France Haïm Korsia, qui fut son collaborateur et a fait part de sa "tristesse et douleur immense".

Un office d'hommage aura lieu à 19H30 à la Grande synagogue de la Victoire à Paris. Dès l'annonce de son décès, les réactions se sont multipliées pour saluer la mémoire de ce séfarade chaleureux, né à Tunis le 16 octobre , qui a exercé les fonctions de grand rabbin de à François Hollande a salué la mémoire d'un "homme de dialogue, défenseur de la laïcité, Pour Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, chargé des Cultes, "tout au long de sa riche existence, Joseph Sitruk aura été, non seulement un homme d?

La communauté juive est frappée de "tristesse" pour "un maître et un ami", selon les mots de Gilles Berheim, qui lui avait succédé de à L'ancien chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, a estimé dans un tweet que "la République perd une grande figure, ayant marqué durablement le judaïsme français".

Alain Juppé relève que "la France perd un grand homme de dialogue". Le chef de file des députés PS Bruno Le Roux a salué un homme "avec qui c'était toujours avec plaisir et joie que se menait l'échange".

Adjoint du grand rabbin de Strasbourg à 26 ans, il devient dès , à 31 ans, grand rabbin de Marseille, avant d'être élu grand rabbin de France pour un premier mandat de sept ans en Se disant favorable à "une société ouverte, contre toute forme de ghetto", il a défendu l'intégration des juifs mais pourfendu leur assimilation, voulant "rejudaïser les juifs" en les ramenant dans les synagogues.

Ce rabbin marié et père de neuf enfants a prôné une stricte observance de la loi juive, la "halakha", se montrant intransigeant sur les conversions, les mariages mixtes, le repos du shabbat ou la condamnation de l'homosexualité. Il a également été critique d'une "laïcité intolérante" au risque de se heurter aux usages républicains, comme en lorsqu'il a appelé les juifs pratiquants à ne pas participer au second tour des élections cantonales, au motif qu'il coïncidait avec le premier soir de Pessah, la Pâque juive.

Il avait à nouveau provoqué la polémique en juin à propos de la Gay Pride de Tel Aviv, qu'il considérait comme "une abomination et "une tentative d'extermination morale du peuple d'Israël".

The museum is the 19th and the newest of the Smithsonians. The push for the museum began in with African-American Civil War veterans looking for a way to commemorate America's black experience. Former President George W.

Bush signed the law authorizing the construction in Georgia Congressman John Lewis co-sponsored legislation authorizing the museum. The civil rights icon said the bronze-colored museum "is more than a building, it is a dream come true. Picture taken August 1, Regular long range drills in the Western Pacific and patrols over the East China Sea air defense identification zone were for the Air Force to protect China's sovereignty and national security, China's air force spokesman Shen Jinke said, according to a statement posted on the Ministry of Defence website.

The patrols were to "carefully monitor and judge the foreign military aircraft that enter the anti-aircraft defense zone, to take measures to respond to different threats in the sky and to protect national airspace," the statement said. Aircraft of the People's Liberation Army did the exercises after flying over the Miyako Strait, a body of water between Japan's islands of Miyako and Okinawa, the air force statement said.

This comes as China has been increasingly asserting itself in territorial disputes in the South and East China Seas. China's ties with Japan have been strained by a longstanding territorial dispute over a string of islets in the East China Sea, known in China as the Diaoyu and in Japan as the Senkaku.

The two countries have also clashed over what China sees as Japan's refusal to take responsibility for its wartime past. China's navy has often used the Miyako Strait, a key strategic route for the military, as a pathway from eastern China to the Pacific Ocean. Earlier this month, Chinese bombers, fighters and early warning and aerial refueling aircraft flew through the Bashi Channel that separates Taiwan and the Philippines to exercises in the Western Pacific.

The Five-hundred-meter Aperture Spherical Radio Telescope, nestled between hills in the mountainous region of Guizhou, began working around noon, the official Xinhua news agency reported.

Researchers quoted said FAST would search for gravitational waves, detect radio emissions from stars and galaxies and listen for signs of intelligent extraterrestrial life. Qian Lei, an associate researcher with the National Astronomical Observatories of the Chinese Academy of Sciences Installation of the 4,panel structure, nicknamed Tianyan, or the Eye of Heaven, started in and was completed in July.

It plans a permanent orbiting space station by and eventually a manned mission to the moon. Activists wearing suits throw fake money into the air while demanding greater trasparency in new legislation following the ongoing Panama Papers affair on April 13, in Berlin, Germany. According to a cache of leaked internal documents from the corporate registry in the Bahamas, since , RBC, CIBC and Scotiabank have provided services to nearly 2, offshore bank accounts, trusts and foundations throughout the database of , Kenney points out that only a small percentage of those companies may be involved in criminal activities.

William and Kate had only been married for three months when they arrived in Now they have young children, Prince George and Princess Charlotte, who are making their first visit to Canada. David Johnston and his wife Sharon, the skirl of the bagpipes and the sound of a lone bugle preceded the royal couple laying a wreath at the war memorial. Prince George and Princess Charlotte were not part of the official welcome and they are not expected to be seen much in public during the visit.

The only glimpse of them on Saturday was at the airport, where the royal couple were also greeted by Prime Minister Justin Trudeau, his wife Sophie Gregoire Trudeau, B. Premier Christy Clark and her son Hamish. Trudeau quipped that travelling with children makes this visit different for the royals. I want to commend you and thank you for introducing our part of the world to Prince George and Princess Charlotte," he said.

Overpasses were packed with waving people. The windows of the car carrying the royals were down so that they could wave back. On the legislature lawn, some of the thousands who attended the official welcome had been waiting since noon, more than five hours before the royal couple's arrival. They were rewarded with the first walkabout of the tour. At Government House, the official residence of the lieutenant-governor where the royal couple are staying, throngs stood outside hoping to see them.

D'ores et déjà, cette guerre intérieure a remporté beaucoup de victoires sur beaucoup de fronts à travers le monde. En , il fut bien reconnu par ceux en position de pouvoir que ce n'était qu'une question de temps, seulement quelques décennies, avant que le public ordinaire soit capable d'atteindre et de renverser le berceau du pouvoir, avant que les éléments essentiels de la nouvelle technologie des armes silencieuses soient accessibles pour une utopie publique comme elles le sont pour fournir une utopie privée.

La question de première importance, celle de la dominance, tourna autour du sujet des sciences de l'énergie. L'énergie est reconnue comme la clé de toutes les activités sur Terre.

Les sciences naturelles sont l'étude des sources et du contrôle de l'énergie naturelle, et les sciences sociales, exprimées théoriquement à travers l'économie, sont l'étude des sources et du contrôle de l'énergie sociale. Toutes deux sont des systèmes de comptabilisation: Par conséquent, les mathématiques sont la première science de l'énergie. Toute science est essentiellement un moyen vers un but. Le moyen est la connaissance. Le but est le contrôle. Au delà de ceci demeure une seule question: Qui sera le bénéficiaire?

En , tel fut le sujet de préoccupation majeur. Bien que les soi-disant questions morales furent soulevées, du point de vue de la loi de sélection naturelle, il fut admis qu'une nation ou qu'une population mondiale qui n'utiliserait pas son intelligence ne seraient pas meilleurs que des animaux qui n'ont pas d'intelligence.

De telles personnes sont des bêtes d'élevage par choix et consentement. En conséquence, dans l'intérêt du futur ordre mondial, de sa paix et de sa tranquillité, il fut décidé de mener une guerre tranquille contre le public américain avec pour ultime objectif de déplacer l'énergie sociale et naturelle richesse de la masse indisciplinée et irresponsable vers les mains de quelques chanceux autodisciplinés et responsables.

Afin d'atteindre cet objectif, il était nécessaire de créer, de protéger, et d'utiliser de nouvelles armes qui, comme l'avenir le vérifia, étaient un type d'armes si subtiles et sophistiquées dans leur principe de fonctionnement et leur apparence publique qu'elles obtinrent le nom "d'armes silencieuses".

En conclusion, l'objectif de la recherche économique, telle qu'elle est conduite par les dirigeants du capital banques et des industries de biens et services, est l'établissement d'une économie totalement prévisible et manipulable. Afin de parvenir à une économie totalement prévisible, les éléments des classes inférieures de la société doivent être amenées à un contrôle total, c'est à dire doivent être mises à la rue, placés sous un joug, et assignées à un devoir social à long-terme depuis le plus jeune âge, avant qu'ils aient une opportunité de se poser des questions sur la propriété de la matière.

Afin de parvenir à une telle conformité, la cellule familiale des classes inférieures doit être désintégrée au moyen d'un processus d'augmentation des préoccupations des parents. La qualité de l'éducation donnée aux classes inférieures doit être de la plus pauvre sorte, de telle sorte que le fossé de l'ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures.

Avec un tel handicap initial, même de brillants éléments des classes inférieures n'ont que peu d'espoir de s'extirper du lot qui leur a été assigné dans la vie. Cette forme d'esclavage est essentielle pour maintenir un certain niveau d'ordre social, de paix, et de tranquillité pour les classes supérieures dirigeantes. Tout ce qui est attendu d'une arme ordinaire est attendu d'une arme silencieuse par ses créateurs, mais seulement dans sa manière de fonctionner.

Elle tire des situations , au lieu de balles; propulsées par le traitement des données, au lieu d'une réaction chimique; tirant leur origine d'octets d'informations, au lieu de grains de poudre; à partir d'un ordinateur, au lieu d'un fusil; manipulée par un programmeur d'ordinateur au lieu d'un tireur d'élite, sous les ordres d'un banquier au lieu d'un général d'armée. Elle ne produit pas de bruit d'explosion évident, ne cause pas de dommages physiques ou mentaux évidents, et n'interfère pas de façon évidente avec la vie quotidienne sociale de chacun.

Elle produit pourtant un immanquable "bruit", cause d'immanquables dommages physiques et mentaux, et interfère de façon immanquable avec la vie sociale quotidienne; ou plutôt, immanquable pour un observateur entraîné, pour celui qui sait quoi regarder. Le public ne peut pas comprendre cette arme, et donc ne peut pas croire qu'il est attaqué et soumis par une arme. Le public peut instinctivement sentir que quelque chose ne va pas, mais en raison de la nature technique de l'arme silencieuse, il ne peut pas exprimer son sentiment d'une façon rationnelle, ou prendre en main le problème avec intelligence.

Par conséquent, ils ne sait pas comment crier à l'aide, et ne sait pas comment s'associer avec d'autres pour se défendre. Lorsqu'une arme silencieuse est appliquée graduellement, les gens s'ajustent, s'adaptent à sa présence, et apprennent à tolérer ses répercussions sur leurs vies jusqu'à ce que la pression psychologique via économique devienne trop grande et qu'ils s'effondrent.

En conséquence, l'arme silencieuse est un type d'arme biologique. Elle attaque la vitalité, les options, et la mobilité des individus d'une société, en connaissant, comprenant, manipulant, et attaquant leurs sources d'énergie sociales et naturelles, ainsi que leur forces et faiblesses physiques, mentales, et émotionnelles. La technologie actuelle des armes silencieuses est une extension d'une idée simple découverte, succinctement exprimée, et effectivement appliquée par Mayer Amshel Rothschild.

Mr Rothschild découvrit le composant passif manquant de la théorie économique, connu sous le terme d'induction économique. Bien sûr, il ne pensa pas sa découverte en ces termes du 20 è siècle, et l'analyse mathématique dut attendre la Seconde Révolution Industrielle, l'avènement des théories physiques et électroniques, et finalement, l'invention de l'ordinateur électronique, avant d'être effectivement mise en application dans le contrôle de l'économie mondiale.

Ce que Mr Rothschild avait découvert était le principe de base du pouvoir, de l'influence, et du contrôle sur les gens tel qu'il est appliqué à travers l'économie. Mr Rothschild avait découvert que la monnaie ou les comptes de crédits sur dépôt avaient l'apparence requise du pouvoir qui pouvait être utilisé pour induire les gens l'inductance, les gens correspondant à un champ magnétique en échangeant leur réelle richesse contre une promesse de richesse plus grande au lieu d'une compensation réelle.

Ils déposeraient des richesses réelles en échange d'une simple lettre de change. Mr Rothschild vit qu'il pouvait emmettre plus de promesses qu'il ne pouvait en rembourser, aussi longtemps qu'il pourrait montrer un stock d'or pour rassurer ses clients. Dans un tel système, le crédit, présenté sous une forme appelée "monnaie", a l'apparence du capital, mais n'est en fait que du capital négatif, du découvert.

Extérieurement, cela a l'apparence de la production de services, alors que ce n'est en réalité que de la dette, de l'endettement. C'est donc une inductance économique ou incitation économique au lieu d'une capacitance économique capacité de production réelle , et faute d'être équilibré d'une autre façon, cela doit être équilibré par la destruction de population guerre, génocide.

La totalité des biens et services représentent le capital réel appelé produit national brut, et la monnaie peut être imprimée à un niveau équivalent en continuant de représenter la capacitance économique; mais la monnaie imprimée au-delà de ce niveau est soustractive, introduit de l'inductance économique, et constitue des notes de créances et de l'endettement.

La guerre est donc l'équilibre du système obtenu en tuant les vrais créditeurs le public à qui on a dit d'échanger ses véritables valeurs contre de la monnaie surévaluée et en ayant recours à tout ce qui reste des ressources de la nature et de la régénération de ces ressources. Mr Rothschild avait découvert que la monnaie lui donnait le pouvoir de réarranger la structure économique à son propre avantage, de déplacer l'inductance économique vers celles des positions économiques qui encourageraient la plus grande instabilité économique ou oscillation.

Le champ de l'industrie aéronautique fournit la plus grande évolution en engineering économique par la voie de la théorie mathématique du " shock-testing ". Dans ce procédé, un projectile est tiré à partir d'un avion vers le sol, et l'impulsion du recul est mesurée par des capteurs de vibration disposés sur la carlingue, et branchés à des graphes enregistreurs. En étudiant l'écho ou les réflexions de l'impulsion de recul sur l'avion, il est possible de découvrir les vibrations critiques dans la structure de l'avion.

Du point de vue de l'engineering, cela signifie que les forces et les faiblesses de la structure d'un avion en termes d'énergie vibratoire peuvent être découverts et manipulés. Pour utiliser cette méthode de "shock testing" aéronautique dans l'engineering économique, les prix des produits sont soumis à un choc, et la réaction du public est mesurée. L'écho résultant du choc économique est interprété théoriquement par des ordinateurs et la structure psycho-économique est ainsi découverte.

C'est par ce procédé qu'est découvert ce qui définit le ménage familial et rend possible son évaluation. Dès lors, la réponse du ménage aux chocs futurs peut être prédite et manipulée, et la société devient alors un animal bien régulé avec ses reins sous le contrôle d'un système sophistiqué de comptabilité de l'énergie sociale régulé par ordinateur. Finalement, chaque élément individuel de la structure en vient à être sous le contrôle d'un ordinateur à travers la connaissance des préférences personnelles, une telle connaissance étant garantie par l'association informatique du code barre avec des consommateurs identifiés via le numéro de carte de crédit, et plus tard par le tatouage permanent sur le corps d'un numéro invisible sous la lumière ambiante ordinaire.

Le Harvard Economic Research Project Son propos était de découvrir la science du contrôle d'une économie: Il fut pressenti qu'avec suffisamment de bases mathématiques et de données, il serait bientôt facile de prédire et de contrôler la tendance d'une économie, aussi bien que de prédire et de calculer la trajectoire d'un projectile.

Ceci s'est effectivement avéré être le cas. Plus encore, l'économie a été transformée en un missile guidé vers une cible. Le but immédiat du projet Harvard était de découvrir la structure économique, quelles forces modifient cette structure, comment le comportement de la structure peut être prédit, et comment il peut être manipulé. Ce qui était recherché était une connaissance bien organisée des structures mathématiques et des interrelations d'investissement, de production, de distribution, et de consommation.

Pour faire un résumé de tout cela, il fut découvert qu'une économie obéissait aux mêmes lois que l'électricité, et que toutes les théories mathématiques ainsi que le savoir faire pratique et informatique développé dans le domaine électronique pouvait être directement appliqué dans l'étude de l'économie. Cette découverte ne fut pas proclamée ouvertement, et ses implications les plus subtiles furent et sont encore un secret soigneusement gardé, comme par exemple le fait que dans un modèle économique, la vie humaine est mesurée en dollars, ou qu'une étincelle électrique générée à l'ouverture d'un interrupteur connecté à un inducteur actif est mathématiquement analogue à l'initiation d'une guerre.

Le plus grand obstacle rencontré par les théoriciens de l'économie fut la description précise du ménage en tant qu'industrie. Ceci est un défi parce que les achats du consommateur sont une affaire de choix, qui est lui-même influencé par le revenu, les prix, et d'autres facteurs économiques. Cet obstacle fut levé par un moyen indirect et statistiquement approximatif, en utilisant le shock-testing pour déterminer les caractéristiques courantes, appelés coefficients techniques courants, d'une industrie de biens ménagers.

Finalement, parce que les problèmes en économie théorique pouvaient être traduits très facilement en problèmes d'électronique théorique, et la solution traduite à son tour en sens inverse, il s'en suivit que seul un livre de traduction linguistique et de définition de concepts avait besoin d'être écrit.

Le reste pouvait être trouvé dans les travaux ordinaires en mathématique et électronique. Cela rend inutile la publication d'un livre sur l'économie avancée, et simplifie considérablement la sécurité du projet. L'une des méthodes d'évaluation des coefficients techniques d'une industrie de transformation consiste à soumettre le prix des produits à un choc, et à noter les changements dans les ventes de tous les produits.

Non seulement le prix des produits mais aussi la disponibilité du travail peut être utilisé comme moyen de shock-testing. Les grèves fournissent d'excellents shock-tests d'une économie, en particulier dans les secteurs de services critiques comme le transport routier, les communications, les services urbains collectifs énergie, eau, ramassage des ordures, etc. Grâce au shock-testing, il fut découvert une relation directe entre la disponibilité du flux d'argent dans une économie et la réponse d'une masse de gens en fonction de cette disponibilité.

Par exemple, il y a une relation quantitative mesurable entre le prix de l'essence et la probabilité qu'une personne fasse l'expérience d'un mal de tête, ou ressente l'envie de voir un film violent, fumer une cigarette, ou aller à une taverne pour une chope de bière. Le plus intéressant est qu'en observant et mesurant les modèles économiques par lesquels le public essaye de fuir ses problèmes et s'échapper de la réalité, et en appliquant la théorie mathématique d'Operations Research, il est possible de programmer des ordinateurs pour prédire la plus probable combinaison d'événements créés chocs qui amèneront à un contrôle complet et à la subjugation du public, à travers une subversion de l'économie publique en agitant l'arbre à prunes.

Dans l'étude des systèmes d'énergie, il apparaît toujours trois concepts élémentaires. Ce sont l'énergie potentielle, l'énergie cinétique, et la dissipation d'énergie. Et correspondant à ces trois concepts, il y a trois contreparties physiques essentielles et idéalisées appelées composants passifs. En science électronique, l'énergie potentielle est stockée dans un capaciteur au lieu d'un ressort.

Cette propriété est appelée capacitance au lieu d'élasticité ou rigidité. En science électronique, l'énergie cinétique est stockée dans un inducteur un champ magnétique. Cette propriété est appelée induction au lieu d'inertie. En science électronique, la dissipation d'énergie est produite par un élément appelé résistance ou conducteur.

Cette propriété est appelée résistance ou conductance. En économie, ces trois concepts énergétiques sont associés de la façon suivante:. Capital argent, stocks à l'inventaire, investissement immobiliers ou en valeurs durables, etc. L'ensemble de la théorie mathématique développée dans l'étude d'un système d'énergie mécanique, électronique, etc.

Une économie nationale consiste en des flux simultanés de production, distribution, consommation, et investissement. Si l'on assigne une valeur numérique à tous ces éléments, y compris le travail et les fonctions humaines, avec comme unité de mesure, disons, le dollar de , alors ce flux peut être représenté par un courant circulant dans un circuit électrique, et son comportement peut être prédit et manipulé avec une précision utile.

Les trois composants énergétiques passifs de l'électronique, le capaciteur, le conducteur ou résistance , et l'inducteur, correspondent aux trois composants énergétiques passifs de l'économie, appelés respectivement le capital, les biens, et les services.

La capacitance économique représente le stockage de capital sous une forme ou sous une autre. La conductance économique représente le niveau de conductance des matières pour la production de biens.

L'inductance économique représente l'inertie de la valeur économique en mouvement. C'est un phénomène de population connu sous le nom de services. Un inducteur électrique a un courant électrique comme premier phénomène, et un champ magnétique comme second phénomène inertie. Correspondant à cela, un inducteur économique a un flux de valeur économique comme premier phénomène, et un champ de population comme second phénomène d'inertie.

Quand le flux de valeur économique c'est à dire d'argent diminue, le champ de population humaine disparaît dans le but de permettre à la valeur économique de continuer à circuler cas extrême: L'inertie du public est le résultat des habitudes de consommation, du standard de vie désiré, et il s'agit généralement d'un phénomène d'auto-préservation. Peter-Paul Principle - inflation de la monnaie. Les amplificateurs économiques sont les composants actifs de l'engineering économique.

La caractéristique de base de n'importe quel amplificateur mécanique, électrique, ou économique est qu'il reçoit un signal de contrôle en entrée input , et délivre de l'énergie à partir d'une source d'énergie indépendante vers un terminal spécifique en sortie output , dans une relation prévisible avec le signal de contrôle en entrée.

La forme la plus simple d'amplificateur économique est un instrument appelé publicité. Si une publicité TV s'adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d'une personne de 12 ans. Un amplificateur économique peut avoir plusieurs entrées ou sorties. Sa réponse peut être instantanée ou différée.

Quelque soit la forme qu'il puisse avoir, son but est de gouverner le flux d'énergie d'une source vers un réceptacle en sortie, en relation directe avec un signal de contrôle extérieur. Pour cette raison il est considéré comme un élément ou composant de circuit actif. Les Amplificateurs Economiques se répartissent en des classes appelées stratégies, et, en comparaison avec les amplificateurs électroniques, les fonctions internes spécifiques d'un amplificateur économique sont appelées logistiques au lieu d'électriques.

De plus, les amplificateurs économiques ne délivrent pas seulement un gain d'énergie mais sont aussi en pratique utilisées pour provoquer des changements dans les circuits économiques. Dans le design d'un amplificateur économique nous devons avoir une idée d'au moins cinq fonctions, qui sont:. Le processus de définition et d'évaluation de ces facteurs et d'incorporation de l'amplificateur économique dans un système économique a été populairement appelé game theory. Le design d'un amplificateur économique commence par la spécification du niveau d'énergie de l'output, qui peut aller de personnel à national.

La deuxième condition est la vitesse de réponse, c'est à dire la vitesse avec laquelle l'action en sortie est une fonction des commandes en entrée. Un gain élevé combiné avec un fort feedback aident à obtenir la précision requise.

La plupart des erreurs résideront dans le signal de données en entrée. L'étape suivante dans le processus du design d'un amplificateur économique est de découvrir les sources d'énergie.

Les sources d'énergie qui soutiennent tout système économique sont bien sûr la fourniture de matières premières, et le consentement du peuple à travailler, et en conséquence à assumer un certain rang social, position, niveau, ou classe dans la structure sociale c'est à dire de fournir du travail aux niveaux variés de l'ordre concerné.

Chaque classe, en oeuvrant à garantir son propre niveau de revenu, contrôle le niveau immédiatement en dessous lui, et ainsi préserve la structure de classe. Ceci fournit la stabilité et la sécurité, mais aussi un gouvernement par le haut. Au fil du temps, et de l'amélioration de la communication et de l'éducation, les éléments des classes inférieures deviennent aptes à la connaissance et envieux des bonnes choses que les membres des classes supérieures possèdent. Si l'ascension des classes inférieures peut être contenue assez longtemps, l'élite peut parvenir à la dominance de l'énergie, et le peuple, par consentement, ne tiendra plus alors une position de ressource énergétique essentielle.

Jusqu'à ce qu'une telle dominance de l'énergie soit absolument établie, le consentement du peuple à travailler et à laisser les autres prendre en main leurs affaires doit être pris en considération, dans la mesure où un échec en ce domaine amènerait le peuple à interférer dans le transfert final des sources d'énergie au contrôle de l'élite. Il est essentiel de reconnaître qu'à l'heure actuelle, le consentement du public est encore une clé essentielle pour la distribution de l'énergie dans le processus d'amplification économique.

Par conséquent, le consentement en tant que mécanisme de libération de l'énergie va maintenant être étudié. Un système d'arme silencieuse opère à partir de données obtenu d'un public docile par des moyens légaux. Davantage d'information est rendue disponible pour les programmeurs des systèmes d'armes silencieuses à travers l'Internal Revenue Service.

Menu de navigation

Peu avant 10h, des officiels clés de la Maison Blanche et du Capitol sont évacués et placés dans des endroits sécurisés mais non divulgués.

Closed On:

Les Alliés sont et restent responsables de la protection de leurs réseaux nationaux, qui doivent être compatibles avec ceux de l'OTAN et entre eux.

Copyright © 2015 naijahive.gq

Powered By http://naijahive.gq/